Un article de #FlorentNaranjo. Partagez-le !
Your Content Here

Ensemble a pris connaissance avec stupeur des poursuites engagées contre Alain Pojolat, qui après avoir déposé en préfecture les appels aux manifestations en soutien à la résistance des Palestiniens à Barbès et à République les 19 et 26 juillet, avait continué à appeler à manifester malgré leur interdiction.

À l'heure où l'offensive israélienne a fait plus de 1100 morts, à l’heure où pour punir collectivement les Gazaouis, hôpitaux et centrale électrique sont visés, à l'heure où des quartiers entiers sont transformés en champs de ruines, Hollande et Valls ne trouvent rien de mieux à faire que de criminaliser le mouvement de masse qui se lève en France comme partout dans le monde en solidarité avec les Palestiniens. À Tel Aviv même, des soldats rompent le silence et s’opposent, comme d’autres, aux destructions et aux punitions collectives. En appelant, avec d’autres organisations dont Ensemble!, à manifester malgré l’interdiction, Alain Pojolat et le NPA n’ont rien fait d’autre que de réaffirmer le droit démocratique à manifester en France notre solidarité avec les Palestiniens. Ensemble! assure Alain Pojolat et le NPA de sa totale solidarité et nous serons bien évidemment présents au procès le 22 octobre. Comme nous l’avions fait les 19, 23 et 26 juillet, nous appelons à manifester le 2 août pour amplifier la mobilisation contre la  guerre d’occupation menée par l’État d’Israël. 

À l'heure où le gouvernement  Netanyahou annonce une  guerre longue et 
sanglante, nous continuerons TOUS et TOUTES  à manifester notre solidarité au peuple palestinien.

Solidarité militante envers notre camarade Alain Pojolat !

Soutien à la résistance du peuple palestinien !

Enregistrer un commentaire

Blogger