Un article de #FlorentNaranjo. Partagez-le !
Your Content Here


Le gouvernement français veut interdire une fois de plus une manifestation de solidarité avec le peuple palestinien au moment où la vérité des crimes de l'armée israélienne éclate sur la scène internationale.

Plus de 800 tués côté palestiniens, dont 75% de victimes civiles : la commission des droits de l'homme de l'ONU n'a plus de doute : « le droit humanitaire international a été violé ». Une demande d'enquête internationale pour crimes de guerre a été soumise au Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève. Les États-Unis ont bien sûr voté contre et la France s'est abstenue ! C'est intolérable.

Hier, jeudi 24 juillet, l'armée israélienne monte encore d'un degré dans l'escalade du crime, en bombardant à Gaza une école des Nations unies chargée des réfugiés palestiniens sur leur propre territoire : 15 morts, 120 blessés. Cette école abritait des familles délogées de leurs maisons par les bombes israéliennes. Le drapeau de l'ONU flottait sur son toit. L'école avait été prévenue d'une attaque imminente et avait demandé un couloir humanitaire d'évacuation, refusé par Israël. Tous les morts sont des femmes et des enfants. 

Une telle situation doit déclencher un regain de vigueur de la protestation internationale. Au lieu de condamner des actes aussi odieux, la France choisit au contraire d'interdire une fois de plus de manifester à Paris samedi 26 juillet sa solidarité avec les victimes des bombes et de la colonisation. C'est la preuve que contrairement à leurs déclarations, Hollande et Valls choisissent leur camp, celui de la guerre du plus fort contre le plus faible. On n'avait jamais connu une telle position de la France sur la situation au Proche-Orient.
Et qu'on ne parle pas de « débordements » ou d'antisémitisme! La manifestation de mercredi 23 juillet s'est très bien déroulée. Celle de samedi doit être autorisée. 

Ensemble! appelle le mouvement de solidarité avec la Palestine à rester uni dans la mobilisation. 

C'est ainsi que nous éviterons toute récupération par des forces fascistes ou antisémites bien connues, qui n'ont rien à voir avec la cause du peuple palestinien ni avec les forces éprises de justice et de paix.

Enregistrer un commentaire

Blogger