Un article de #FlorentNaranjo. Partagez-le !
Your Content Here

Par milliers, des citoyenNEs, des femmes , des jeunes se sont rassembléEs, dès le 18 mars au soir, devant le musée du Bardo, sur l'avenue Bouguiba pour dénoncer et s'opposer à l'odieux attentat revendiqué depuis par l'organisation « Etat islamique » (EI).
Après Paris et Copenhague c'est une tentative meurtrière de plus contre ls valeurs fondamentales de démocratie, de justice et de liberté.
« Ensemble! Mouvement pour une alternative écologiste et solidaire » est totalement solidaire de cette mobilisation pour la défense des libertés, du patrimoine culturel et pour la défense d'une jeune démocratie en train de se construire.
Quatre ans après la chute du dictateur Ben Ali, la situation économique est mauvaise. Le chômage est toujours à un haut niveau, frappant y compris les jeunes diplômés. Le déséquilibre entre les régions n'a pas été résorbé. Les djihadistes de l'organisation EI s'emploient à exploiter cette situation.
Les gouvernements qui se sont succédé n'ont pas apporté de solutions aux problèmes que rencontre la population. Ils ont laissé prospérer des groupes de djihadistes responsables de l'assassinat, en 2013, de deux opposants : Chokri Belaïd et Mohamed Brahimi.
L'union au gouvernement de Nidaa Tounes et d'Ennahdha ne présage rien de bon pour les aspirations de la population tunisienne, les droits démocratiques.
Il revient aux citoyenNes, aux femmes, aux jeunes, aux salariéEs de se rassembler pour s'opposer à la violence meurtrière d'une organisation terroriste et pour construire un projet politique défenseur des droits démocratiques, porteur de liberté et de satisfaction des besoins sociaux et culturels de la population.
Le 20 mars 2015.

Enregistrer un commentaire

Blogger