Un article de #FlorentNaranjo. Partagez-le !
Your Content Here


C’est donc bien une grenade offensive qui a tué Rémi Fraisse dimanche, lors d’affrontements entre défenseurs de la zone humide de Sivens et forces de l’ordre.

Malgré les dénégations et les prises de position indécentes des membres du gouvernement et du Président du Conseil général du Tarn, le jeune militant, membre de France Nature Environnement a donc été victime d’une bavure.

Pourquoi des forces de police en nombre étaient-elles été postées, alors que le Préfet avait annoncé leur retrait et qu’il n’y avait plus ni ouvrier ni matériel à « protéger » ?

Toutes les conditions ont été créées pour provoquer tension et incidents graves !

Le gouvernement, et singulièrement Bernard Cazeneuve, se réfugient derrière des dénégations outrancières qui s’effondrent de jour en jour devant la sinistre vérité : celle de la répression violente et de la criminalisation des mouvements sociaux.

Des heurts violents à Notre Dame des Landes à la mort de Rémi à Sivens, le ministre de l’intérieur ne tient pas son rôle de garant du respect des règles garantissant aux citoyens l'exercice des libertés publiques.

Bernard Cazeneuve doit démissionner !

Toute la lumière doit être faite sur les circonstances du décès de Rémi Fraisse : une commission d’enquête indépendante doit être mise en place rapidement.

Les propos obscènes du Président du conseil général doivent être dénoncés :  il doit aussi démissionner.

Les élus du Conseil général du Tarn doivent vendredi, voter l’abandon du projet de barrage du Testets.

Nous appelons à participer massivement aux rassemblements qui se tiendront dès aujourd’hui et dans les jours qui suivent, dans de nombreuses villes de France.

Le 29 octobre 2014.

Enregistrer un commentaire

Blogger